L'Ordre des Templiers

Forum regroupant les membres du clan [templar]
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Concours d'Architecture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
amon
Foutu Modé
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 31
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Concours d'Architecture   Sam 11 Mar à 21:51

Un jeune crieur suivi de deux musicien, l'un portant une trompe, l'autre un tambour, monta sur l'estrade située au centre du campement.
Par habitude, les badauds commençaient à se rassembler avant même d'ouïr frapper le tambour.
C'est alors que la trompette trompetta, que le tambour tambourina et que la foule s'amassa, brouhaha, brouhaha, nul ne savait ce qui allait se passer.
Lorsque foule fut faite, le crieur cria :

"- Oyez Frères Templiers, Oyez Soeurs Templières !
Oyez voyageurs que la fortune a amenée jusqu'à nous !
Oyez gentes damoiselles ayant fait halte en ces lieux !

Voilà plusieurs mois, des barbares ont détruit le temple que nous avions érigé en l'honneur de Jahael, notre Dieu.
Toutefois avant de rebâtir un lieu de culte, il faut faire des plans.
Messire Bascréan désire faire rebâtir un temple façonné de mille mains, un temple pour tous.
Ainsi chacun d'entre vous, homme, femme, templier ou étranger à l'Ordre, est invité à proposer un plan du nouveau temple ou simplement une pièce.

Venez proposer ici même vos plans."
Pendant ce temps là amon, accompagné de plusieurs érudits étaient arrivée, quelques hommes montaient une tente.
Un écriteau marquant le nom du lieu fut planté, le concours était ouvert.



[HRP]Qu'est-ce que c'est que cette histoire ?
Ici vous pouvez poster diverses descriptions de notre temple futur.
Vous pouvez bien sûr inventer ce que vous voulez tant que ça reste cohérent avec la Lorndor.
Nous attendons avec impatience de voir votre créativité marcher (la mienne également) et proposer des lieux pouvant aller de la salle des ambassades au placard à balai en passant par le potager du Père François.

Ce concours est ouvert à tout le monde, templiers et non-templiers.
Une surprise attend le ou les gagnants.

Bref faites jouer vos plumes. Smile

L'idée est de surtout décrire les pièces, quitte à ajouter des anecdotes[/HRP]

_________________
amon, templier, porteur de la mémoire des LGNL


Dernière édition par le Dim 12 Mar à 3:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
styluss
cavalier
avatar

Nombre de messages : 434
Age : 25
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Sam 11 Mar à 23:18

Vu de dehors c'était une bâtisse était très accueillante, des fleurs étaient plantées tout autour des murs, l'herbe fraiche dominait le sol. Quand on s'approchait du bâtiment, on pouvait constater des gravures de Jahael, sûrement faîtes par ses fidèles, qui habitaient le lieu.
La porte, déjà ancienne mais bien conservée, s'ouvrait sur un couloir, l'intérieur était encore plus beau que l'extérieur. Il y avait des scultures de tous ceux qui avaient marqué l'histoire de ce clan, ou devrais je dire, de cette famille nommée L'Ordre des Templiers.
On devinait que la première porte menait à la taverne, de par le curieux personnage qu'il y avait devant la porte, tenant une bière dans la main gauche, il nettoyait un comptoir avec de torchon de la droite. Si l'on ouvrait cette, on n'était pas surpris de voir des chaises et des tables dans un désordres incroyable, des bouteilles un peu partout mais surtout on pouvait constater qu'un homme dormait sur le comptoir. On entendait de l'entrée de la taverne ses ronflements et on n'osait pas imaginer ce qu'il avait dût boire la veille.
Un peu plus loin dans le couloirs, on pouvait constater une autre porte, avec cette fois un homme avec des lunettes et un livre dans la mains pour sculture. On s'imaginait parfaitement la bibliothèque et si on ouvrait cette porte, c'est exactement se que l'on trouvait. Il y avait des rangées de livres et au milieu, plusieurs petites tables. Si on s'attardait à ouvrir quelques livres, on pouvait constater qu'il y avait là tout le savoir dont n'importe quel aventurier pouvait avoir besoin sur les clans du Lorndor, il y avait aussi un livre qui contait l'histoire des Templiers.
Le couloir tournait maintenant mais ne s'arrêtait pas pour autant et laissait même entrevoir deux autres porte.
Mais à voir la statut qui cachait la poignée de la première, on devinait un esprit beaucoup plus sérieux. Elle montrait un homme qui semblait s'énervait en montrant du bout de sa baguette un tableau. Si l'on avait la curiosité d'ouvrir cette porte, on remarquait une table avec un nombre de chaise équivalant au nombre de templiers. Au centre était planté un tableau, il y avait marqué des signes incompréhensibles dessus. On comprennait alors que c'était le lieu où l'on pouvait discuter des stratégies de guerres.
Et enfin l'on arrivait au fond du couloir et il ne restait plus qu'une porte avant un mur infranchissable qui avait pour seul décoration une autre rangée de livre.
La statut qui était devant cette porte était sûrement la plus belle et la mieux sculptées. Elle représentait les hauts dirigeants de l'Ordre, tous de vaillants serviteurs de Jahael. Cette pièce était encore plus spectaculaire que les précédentes. Les livres étaient parfaitement rangés, les toiles qui ornaient le mur devaient valoir à elles seules toutes les plus belles pierres qu'on pouvait trouver sur le Lorndor. Il y avait là aussi une table avec quelques chaises sur lesquelles il y avait les noms de chaques lieutenants et au bout la chaise avec le nom du dirigeant, écrit en or. Au milieu de cette table était posée la carte du Lorndor...
Mais on était dérangé par un bruit, si l'on approchait de la fenêtre on pouvait constater qu'il y avait un homme avec un petit chariot. Quelques membres de l'Ordre y étaient et sortaient leurs bourses, l'homme au chariot était sans nul doute un marchand.
A côté de ce dernier, on voyait les montures des Templiers brouter du foin dans un espace qui leurs était réservé.
Autour on pouvait voir des murailles, le guerrier qui réussirait à les franchir, bien que sûrement infranchissables, n'était pas encore née.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HaiiaeL
Soldat
avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Mar 14 Mar à 19:12

Haiiael commença à rire voyant ces templiers ainsi s'affairer. Mais pourquoi pas participer, ainsi pourrait-elle leur faire comprendre...

Vue de l'extérieur:

Le temple est un petit batiment fait d'un matériau noir, peu chaleureux et froid. Les passagers ne s'arrêteraient sûrement pas ici pour se reposer. Une magie qui vient on ne sait pas d'où a fait apparaitre un voile de brume autour de la batisse, la rendant encore plus effrayante.
Malgré sa petite taille, le temple s'impose dans ces terres.

Les fenêtres n'ont pas de vitre, seulement des barreaux empêchant les gens d'entrer par là.

Une grande porte d'un bois lourd fait office d'entrée. Au-dessous de la porte, un grand "A" y est inscrit.

Vous ouvrez la porte: qui grince, amenant une atmosphère de danger et de peur...

Un hall d'entrée sombre s'offre à vous.
Deux bougies l'éclairent (ou du moins, autant qu'elles le peuvent).
Le portrait d'un démon est accroché au mur de droite.
De l'autre coté du hall, une autre porte, plus petite mais toujours faite dans un bois lourd.

Vous poussez la porte:
Celle-ci ne grince pas...

La première pièce est déjà un peu plus acceuillante.
Un bar au fond de la pièce vous montre que c'est ici que les habitants viennent se "reposer" et "boire". Des fauteuils sont installés en groupe afin de permettre un confort extrême.

Derrière le bar, une porte.

Lorsque vous avez passé la porte, vous vous retrouvez dehors, dans un cloître extérieur. Même en plein jour, il y fait sombre. Les murs du temple sont construit du même matériau noir que la façade avant.
Plusieurs portes de chaque coté du cloître...

Au hasard, vous ouvrez la première porte à votre gauche:

Vous entrez dans une pièce. Cette pièce est vide...
La porte se referme derrière vous. La peur vous tord l'estomac. Doucement, vous reculez pour ouvrir la porte, mais vous vous rendez compte qu'il n'y a pas de poignée de ce coté-ci.
Une voix grave et mystérieuse se fait entendre...

Ahahah, pauvres fous. Jahael n'est pas le tout puissant. Jahael ne mérite pas de temple ! Suivez-moi pauvres mortels. Moi, Arkam, je vous apporterai la puissance nécessaire à vos combats !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jecht
cavalier
avatar

Nombre de messages : 317
Age : 33
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Ven 17 Mar à 13:33

[HRP] je prends la charge de decrire la bibliotheque Smile [/HRP]

Si deux bibliothèques sont proposées faudra faire un choix.
^__^
Après tout c'est un concours.


De la part de Titoc : Mais bien sûr... Après ou avant ta fiche de perso?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
elrond
Petit Patapon
avatar

Nombre de messages : 1259
Localisation : au hasard à la taverne
Date d'inscription : 05/11/2005

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Ven 17 Mar à 20:41



La grande porte du temple est ornée par les dessinateurs de talent que comporte les templiers.
Dans l’entrée est gravé à même le sol ‘ VIVRE POUR JAHÄEL VIVRE POUR L’ALLIANCE’ et plus petit ‘ an i naur beleg’.
L’église construite en plein centre du temple symbolise toute la puissance religieuse du clan et marque le culte à Jahäel qui occupe l’esprit jour après jour de chacun des templiers.Tous les soldats la fréquente de nombreuses fois et les règles qui régissent la vie des templars qui peuvent sembler strictes pour un néophyte deviennent aussi simple que l’eau qui coule dans la rivière.
Les appartements du chef templar jouxtent l’église car il est le guide des templiers et le premier interlocuteur de Jahäel.
La partie Ouest du temple est dédiée aux utilisateurs de la force pure, chacun y possède un espace ; les habitations des deux officiers bourrus surplombants celles de leurs disciples. Le centre de cet endroit est tantôt le centre d’entraînement tantôt le lieu des concours de forces débiles auxquels se livrent les guerriers.
La partie Est est quand à elle habitée par les magiciens du clan. La disposition semble la même que du côté opposé mais le centre est ici occupé par le feu sacré, si important pour Symoney et Elrond, celui-ci marque l’endroit ou se regroupe les combattants mystiques lors de leur réunions.
Au Nord du temple se trouve les différentes institutions sérieuses, car le clan templar à tout de même pour rôle de montrer le chemin à l’alliance qui se morfond en des temps peu glorieux pour elle.
Souvent les ambassades présentes au temple sont débordées et s’activent, qu’il soit amis ou ennemies tout ambassadeur à la parole.







La taverne est le lieu favori des templars qui y passent pour la plupart la majorité de leur temps (après l’église bien entendu).
Le rangement et la propreté de la salle saute aux yeux dès l’entrée et pour cause Symoney refuse d’honorer son devoir de récureur officiel.
Il y fait bon vivre et l’ambiance est toujours au rendez-vous. Nombreux sont les visiteurs qui viennent boire quelques chopines avec nous et profiter du spectacle présent chaque soir.
De légers excès d’alcool sont à déplorer certains jours (jamais les officiers bien sur) et c’est toujours avec bonne humeur que les Jecht ou autre Tinky buveurs de lait fraise raniment les blessés ou soldats ne tenants pas trop la binouze.
Quelques pintes énormes semblent n’avoir jamais quitté le zinc (ou plutôt le bois) reste à démasquer leur propriétaires
Une tache de forme ronde semble ne pas pouvoir être nettoyé derrière le comptoir, peut être cet endroit est-il touché régulièrement par un occupant un peu beurré ?
Des fenêtres supplémentaires ont dues être percés car le lustre présent jadis ne résista pas plus de trois parties de nainball.



ps: merci a la grêve pour ce temps libre bien utilisé^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marthau
Soldat


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 22/03/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Mer 22 Mar à 1:11

Hum.. J'ai écrit cela sous forme de visite,j'espère que vous en m'en voudrez pas^^
Donc je ne parle QUE du lieu de prière Templar,j'ai nommé la Basilique-Templar. Je l'ai situé dans le jardin comme l'a écrit Elrond sur son plan.
Vous êtes dans le jardin intérieur, face a une porte toute de bois construite et ornée de quelques fioritures dorées a ses extrémités.
Levant la tête, vous apercevez a peine le haut de ce bâtiment d'apparence gothique, avec quelques gargouilles positionnées sur ce dernier. Il est fait de granite nain de couleur blanche et semble plutôt accueillant.
Poussant le lourd battant de mithril , vous ouvrez la porte.
Il doit être neuf heures, et la salle qui vous fait face est baignée d'une lumière matinale du plus bel effet, la rendant ainsi encore un peu plus divine.
Au centre de cette majestueuse basilique, car s'en est une, vous apercevez une fontaine faite de marbre et à l'eau limpide, comme si elle jaillissait du paradis...
D'ailleurs, cela n'est en rien une impression, vous vous trouvez a quelques mètres de la fontaine de jouvence...
Intrigué par la beauté de celle-ci, qui reflète la lumière de l'aube, vous décidez d'avancer en empruntant le chemin dallé qui mène au centre de cet édifice impressionnant, et donc, à la fontaine. Votre pas résonne et fait écho tant cette basilique est grande.
Vous vous arrêtez une seconde.
De part et d'autre de vous se trouvent plusieurs rangées de bancs vernis mais spartiates. Vous voyez aussi des chandeliers couleur ocre aux cotés des bancs.
Vous levez la tête vers le ciel.
La nef semble aussi haute que celle d'un navire. Elle est soutenue par six colonnes de granite venant des montagnes naines, et qui sont disposées le long de l'allée dans laquelle vous êtes situé. Rien n'y est peint, et cela renforce un peu plus la froideur qui se dégage de ce lieu... Après tout, c'est un lieu de prière et non de fête.
Vous vous retournez.
Au dessus de la porte d'entrée se trouve un immense balcon accessible par un escalier en colimaçon. Il abrite un Orgue aussi grand qu'un dragon, aux tuyaux tout d'argent constitués.
Vous êtes subjugué par tant de beauté dans un pareil édifice... Décidément, les Templar n'étaient pas allés de main morte sur le budget!
Vous reprenez votre route vers la fontaine de jouvence.
Une fois a son niveau, vous vous penchez pour essayer de toucher cette eau. Impossible, un sceau magique la protège...
Résigné, vous portez votre regard vers le fond de la basilique et vous apercevez un grand vitrail en forme de pentagramme. Il y est écrit ‘ an i naur beleg’ en couleur rouge sang sur un fond bleu cristal. La lumière filtrant a travers celui-ci donne une atmosphère lourde a la pièce. Vous regardez alors toutes les parois de la basilique, chacune comportant un vitrail contant l'histoire des Templar. De leur naissance aux événements les plus récents. Tous sont de couleur chatoyante, contrairement au premier que vous avez aperçu. Ils donnent ainsi un sentiment de tranquillité et n'évoquent que très rarement la guerre.
Revenant au fond de la basilique (enfin pas vous, votre regard, vous vous êtes toujours a la fontaine^^), vous distinguez une statue a l'effigie de Jahael, protecteur tout puissant des Templars. Faite de marbre tout comme la fontaine, elle est plus qu'imposante, et vous vous surprenez a presque vouloir vous aussi vous prosterner devant cette dernière.

Soudain, derrière vous, la porte s'ouvre. Un nain, Amon, vient vous avertir que la visite est terminée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys Noir
Soldat
avatar

Nombre de messages : 1
Localisation : Au Mausolée
Date d'inscription : 25/03/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Sam 25 Mar à 12:20



( mince contribution, j'en conviens, c'est simplement pour faire remarquer à Amon que je n'ai pas oublié ce que je lui avais dit, et que le reste se compose Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-ailes-noires.highbb.com/
Symoney
Fanatique
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 29
Localisation : Terres de Lorndor
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Sam 25 Mar à 14:39

Voici le Plan du Temple selon moi :


_________________
Bouh !
Tahupeur1di ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Symoney
Fanatique
avatar

Nombre de messages : 949
Age : 29
Localisation : Terres de Lorndor
Date d'inscription : 16/08/2005

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Dim 26 Mar à 14:09

Le jeune homme arriva enfin au Temple. Un étandard signalait le début du domaine des Templiers. Celui-ci faisait près de quatre mètres de haut : un drapeau blanc avec une simple croix rouge dessus. Au sommet du bois, un rond en métal était fixé. Sa signification n'était pas très claire selon toutes les légendes des Templiers, mais en gros cela signifiait le cycle de la vie et de la mort.
L'homme détourna son régard vers l'Ouest, d'autres étandard se tenaient là, espacé environ d'une centaine de mètres les uns les autres. Ils délimitaient tous le domaine du Temple, Terre des Templiers. Sur chancune de ces balises étaient gravé un signe sur la partie inférieur du bois. Chaque signe avait une signification et tous les étendards réunis racontaient l'histoire des Templiers.

Le jeune homme franchit la frontière et continua sur le chemin : celui-ci était profondément marqué par deux grandes rainures ; de nombreuses charettes devaient régulièrement circuler sur cette route. Des champs s'étandaient de par et d'autre du chemin, le domaine des Templier devait faire environ un centaine d'hectares. Les Templiers cultivaient du blé et du maïs essentiellement, mais ils possédaient une surface assez raisonnable en vigne. Quelques arbres fruitiés poussaient ça et là, et apportaient une touche de gaité dans les repas d'été. Et bien entendu sur le flan Est poussait plusieurs hectars d'orge cultivé à bonne escient, qu'Elrond protégeait avec la plus grande attention.



_________________
Bouh !
Tahupeur1di ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soyinka
Soldat
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 17/03/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Lun 27 Mar à 17:27

Visitant le site verdoyant abritant le futur palais des Templiers, Soyinka réfléchit au moyen de donner une note d’élégance loin d’être superflue, grâce au bon goût proverbial des Undeads…

Un Hall d’honneur, voilà l’indispensable !!
Soyinka le voyait déjà… Grandiose, majestueux, luxueux… Plume en main, elle commença à tracer le plan…

Un hall d’honneur doit forcément être de dimensions grandioses… Une salle de 150m de long, 70m de large, de quoi accueillir les héros de tout le Lorndor ! Des murs hauts, très hauts, 50m au moins, pour donner de la majesté au bâtiment. Si les murs sont en pierre blanche, l’intérieur et le sol sont en marbre blanc, bien entendu. Une frise gravée dans la pierre orne le hall d’une ceinture de roses épanouies.

Pour soutenir la charpente, une série de colonnes élancées espacées de 2m forme une gracieuse voûte de marbre. Les colonnes, très sobres, comportent juste une croix stylisée gravée à mi-hauteur, et se rejoignent au cœur d’une rosace de pierre.

Pour éclairer cette immense salle, rien de moins que d’immenses fenêtres sur les murs de côté, les vitres étant soutenues et ornées par un réseau de fer forgé travaillé, rappelant des branches feuillues ombrageant un mur de verre. A l’extrémité du hall, un vitrail de 40m de diamètre dessinant une ravissante rosace déverse une lumière colorée sur les places d’honneur réservées aux chefs.
Pour l’éclairage nocturne, de nombreux bouquets de chandeliers d’argent en forme de fontaines sont fixés sur les murs et les colonnes, sans oublier deux grandes lampes dont les tiges d’argent supportent un petit foyer, la lumière étant réfractée par des roses de cristal.

Le long de chaque mur est suspendu un étendard des Templiers, ainsi que les portraits des chefs ayant marqué l’histoire du clan.

On y accède par un escalier très large, de peu de marches, puis en passant par une immense porte à deux battants, de métal sombre ouvragé, dont les poignées d’argent rappellent la croix des Templiers.

Soyinka médita quelques secondes… Il manquait quelque chose pour donner à cette construction son « cachet » unique… Elle contempla d’un air songeur le symbole des Templiers, qui lui rappelait tellement son Mausolée… Puis elle sourit et crayonna fébrilement son plan.

Deux statues de marbre viennent encadrer et soutenir la porte : un squelette ricanant d’un air menaçant (en même temps, un squelette peut difficilement arborer d’autres expressions) et un ange en pleurs, entouré de voiles noirs… A l’intérieur, un escalier en colimaçon rejoint un sous-sol abritant une ravissante petite crypte décorée avec le typique goût Undead : bougies soigneusement dégoulinantes, toiles d’araignées (araignées inside, bien sûr), tombeaux surmontés de la fameuse croix, quelques petits ossements pour que les cadavres de Templiers ne se sentent pas trop seuls, et… Ah oui, les chauves-souris, bien sûr… Voilà, la délicatesse et l’élégance non-vivantes dans toute leur pureté !

Après un instant d’hésitation, elle griffonna rapidement dans un coin du plan une petite maison en champignon, avec de mignonnes petites fenêtres, une mignonne 'tite porte, et à l’intérieur, des tas de coussins moelleux de toutes les couleurs… Une petite plaque annonce "Bienvenue chez amon!" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oihana
Soldat
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Mar 28 Mar à 2:46

Inventer un temple… rien qu’à cette pensée le cerveau d’Oihana en frétillait d’excitation. Dés qu’elle apprit la nouvelle elle sortit ses crayons de couleur, chercha un papier (et ne trouva que sa vieille liste de courses au fond de sa poche), s’allongea sur le sol de sa chambre commença à dessiner dessus en tirant la langue – chose qui lui arrivait fréquemment lors d’une concentration intense.

Le plus important en premier : placer le soleil, dans le coin en haut à droite, avec des grands rayons pour montrer que c’est pas la lune et qu’il fait chaud. Elle coloria le haut de sa feuille en bleu pour montrer qu’il s’agissait bien là du ciel, et y rajouta quelques « V » symbolisant de manière tout à fait concrète des oiseaux voletant gaiement. Quelques traits verts habilement placés à l’opposé du ciel désignèrent figurativement l’herbe – et par conséquent le sol.
Le décor étant placé, Oihana s’attaqua sans plus tarder à l’édifice majestueux que serait l’antre des Templiers. Il fallait bien sur que ce soit imposant. Elle le dessina grand. Très grand. Quand même pas jusqu’au soleil, là ce serait trop grand. Mais c’était très grand quand même. Elle rajouta un nuage à coté pour montrer comme c’était grand.
Evidemment cet édifice devait être éclairé. Elle y rajouta donc des fenêtres… et c’est là qu’arriva le dilemme le plus cruel auquel Oihana fut confrontée dans sa démarche artistique. Quel type de fenêtre fallait-il exactement ?
Elle opta en premier pour des fenêtres triangulaires… puis estimant le style trop agressif, elle les changea en rectangles, mais là aussi le style ne plut pas à l’undeadette par son caractère banal. Elle poursuivit sa quête de la fenêtre parfaite en traçant des ronds, mais là aussi l’esthétique tâchait avec le reste du bâtiment. Elle trouva un compromis en mélangeant les trois styles. Ces fenêtres furent sa fierté.
Bien evidemment, un tel édifice ne serait digne de porter le nom de temple si on n'y accordait pas une place pour les petits oiseaux. Oihana se moquait pas mal des luttes de pouvoir, des quêtes épiques menées par les puissances du Lorndor. Mais elle aimait les oiseaux. Elle leur créa une petite maison avec un perchoir.
Oihana garda à l’esprit qu’il s’agissait également d’un bâtiment militaire… Elle rajouta à côté une grande tour avec un archer dessus pour la protéger.

Elle prit un peu de recul pour contempler son œuvre… une merveille. Mais ce n’était pas fini ! Que serait ce temple sans les templiers ?
Elle décida d’y ajouter trois braves guerriers : un nain, un humain et un elfe aux longues oreilles pointues. Elle s’appliqua, y passa beaucoup de temps et fit un travail de précision.
Les trois templiers souriaient et tenaient leurs armes dans des positions figées, le tout donnant une vague impression de constipation.
Se rendant compte qu’après tout elle aimait assez peu les elfes, elle noircit quelques dents à celui qu’elle avait dessiné. Et lui rajouta des lunettes. Bien fait.
Oihana mit son crayon entre ses dents, prit son dessin à deux mains et le regarda fièrement.
Si avec ça elle ne gagnait pas le concours, elle était prête à embrasser un elfe !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molière
Tante plouze
avatar

Nombre de messages : 38
Localisation : Caché sous un buisson °o°
Date d'inscription : 25/02/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Sam 8 Avr à 21:12

Bin moi j'ai fait quelque chose...

Mais j'aurais besoin de quelqu'un de sympathique pour me l'heberger...


C'est un Power Point...

Neutral


Et voila !!

http://oscarbarda.free.fr/HxC/Chez%20les%20templars.ppt

Comme dirait l'autre... Enjoy !

Ce fichier se lit avec PowerPoint ou OpenOffice.
Pour ceux qui n'ont aucun des deux, open office se télécharge par .
C'est gratuit. Pour visionner le fichier faites F5 puis cliquez pour animer tout ça. ^^



Merci d'éviter tout post n'ayant pas pour but de proposer un projet ou d'en annoncer un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elishane
cavalier
avatar

Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Sam 20 Mai à 2:16

Bien alors... vous me voyez là ? c'est bon tout le monde me voit ?
Soulevez le nain au fond qu'il puissse me voir *oups* pardon le Grand Commandeur Amon... >_<

Bien... hmm hmm, bien que je ne pense pas pouvoir entrer en concurence avec le projet d'Oihana et malgré mes partiels (ouai jsuis un ouf ) Cool je vais poster le début de mon projet avant le post qui indiquera la fin du concours, la suite viendra a la fin de mes partiels aux alentours du 15 juin.

Tout d'abord, voici la cathédrale, douillettement nichée au creux des jardins de quiétude, ses tours déchirent l'azur élevant l'amour que nous portons à Jahael vers les cieux.


L'interieur de la cathédrale est vertigineux, les vitraux ammènent de la lumère sur l'autel, mais l'endroit est nu de tout ornement, ni saints ni apotres ici, seul jahael à qui cette nef de pierre fut dédié peut être adoré en ces lieux


Voici enfin le quart des officiers, batisse de pierres en damier, on la nomme la salle des regents. S'adosse à elle, la Salle de l'ordre, ici se réunissent les Templiers pour discuter des plans de bataille mais dans la salle des regents nul n'est admis a part les officiers templiers.


Viendra la suite mes amis, viendra la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jecht
cavalier
avatar

Nombre de messages : 317
Age : 33
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Dim 21 Mai à 3:18

un jeune garçon courrai dans un long couloir l'air pressé. il passa devant les bureaux des officiers et failli renverser Amon qui ne regardait pas devant lui.
il ne s'attarda pas très longtemps, le grand commandeur était toujours très bougon le matin, faut le comprendre, une chute à chaque levée du lit...
le page courrait encore, il passa devant léglise puis arriva enfin vers sa destination...

la porte située devant lui paraissait lourde, faite d'un bois ancien et noir d'ébène, des gravures ornaient l'ensemble dans des fresques mettant en scène Jahael comme il était écris dans les livres saints...
il s'approcha d'elle, posa sa main de jeune garçon de 10ans sur le battant en métal et poussa de toutes ces forces...
"oh !" il poussa un petit cris d'étonnement, cette porte qui semblait si lourde était en fait légère, elle s'ouvrit sans un bruit et laissa découvrir un couloir long et sombre malgré les torches régulièrement disposé.

il pénétra dans ce couloir, prudemment cependant, l'atmosphère y était étrange... à l'extérieur du couloir, il régnait l'habituel brouahahaha du temple... amon qui courrait partout, elrond mal remis de la veille, baldurim qui faisais le ménage, braif... les habitudes des templiers. Mais dans ce couloir, le silence règnait en maître... pas de bruits, pas même le son de la respiration de l'humain, le bruit certes sortait, mais il s'évanouissait petit à petit pour ne laisser place qu'à un vague souvenir dans l'air...


(HRP : je finirais plus tard, là il est tard... je veux pas faire de conneries.)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baldurim
cavalier
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 11/03/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Mer 24 Mai à 3:59

Bon, ca vient, ca vient pour ce qui est de ma pomme.

Voila les plans, les descriptions rp pour demain, 2-3 jours grand max !

http://pinson.romain.free.fr/le%20Temple.xls

Deux trois petites choses : il y a quelques délires perso virables Smile
et j'ai essayé de baser le temple sur le forum, son organisation. M'inspirer, je dirais même plus, m'ancrer dans la réalité Smile

PS : pour ceux qui ne supportent pas excel Smile
http://pinson.romain.free.fr/le_Temple.pdf

par contre, vous perdez tout mes petits commentaires x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michael
Soldat


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Mar 27 Juin à 20:17

D'aucuns me désignent sous le terme pittoresque de "Gardien des mémoires". Pour d'autres, je ne suis qu'un archiviste un peu excentrique... pour d'autres un tavernier qui prête une oreille attentive aux confidences de ses clients rendus loquaces par l'alcool... pour d'autres encore un conteur à la recherche de belles histoires… Chacun me voit à sa façon. Demandez donc à votre voisin, vous pourriez être surpris par sa description fort éloignée de celle que vous auriez faite de moi.

Aujourd'hui, je m'en vais vous relater la visite un peu agitée d'une paire de jeunes chiens fous qui ont bien voulu me confier leurs souvenirs. J'en ai aussi profité pour "emprunter" le journal de l'elfe sans sa permission... ce qui lui a un peu moins plu. Les belles gens sont devenues plus susceptibles que par le passé, je crois. En tout cas, celle-ci a lancé son sort de feu plus vite que prévu, et les pages du journal que j'avais dissimulé sous ma cape ont un peu roussi sur les bords.
Mais j'ai pu en sauver suffisamment pour vous narrer cette visite du...









ous le coup dans le dos, le jeune humain vola et alla s'écraser quelques mètres plus loin devant quelque chose.
Doucement il leva les yeux. Réalisée en marbre blanc, une gigantesque statue le recouvrait de son ombre bienveillante, arborant une toge et un heaume taillés avec minutie. En effet, on pouvait même deviner que la personne représentée n'était pas très soigneuse au vu des plis sur son accoutrement.
On devinait facilement aussi que c'était un guerrier. Peu d'hommes pacifiques portaient une épée leur allant jusqu'a la taille mais, néanmoins, c'était un guerrier juste d'après la manière dont il se tenait: droit, le regard perdu vers l'horizon comme s'il attendait de pied ferme ses ennemis ou veillait pour l'arrivée d'une personne plus haute que lui.
Plus haut encore, sortant légèrement du mur, on voyait un écu avec une croix rouge sang aux bouts pointus, la différenciant ainsi de celle des soigneurs, croix rouge sans rien d'autre.
Une statue similaire se trouvait de l'autre coté, figée dans la même attitude de pierre, toutes les deux gardant une porte enfoncée dans une alcôve, conçue pour des géants et porteuse d'inconnue, mais en même temps, garantissant un lieu de repos dans ces terres hostiles.




- Je ne savais pas que quelqu’un avait construit dans le coin… Tu étais au courant Shandra ?

- Contente que tu ais pu admirer un dernier monument avant de mourir.

Michael se releva rapidement et plongea à l’intérieur de la porte gardée par les deux colosses de pierre, remarquant juste l’éclat de la pierre utilisée pour la construction. Un blanc tirant sur le beige uni sur toutes les surfaces.
Une boule de feu ricocha sur le mur, non loin du jeune humain.


- Tu m’en veux à ce point ?

- A ton avis !

- Mais je t’ai expliqué, pour moi, ne pas regarder une belle femme est un affront… Qu’il y ait des habits ou non.

- Je vais t’apprendre à venir regarder dans les douches !

- Tu es trop rancunière, je rendais juste hommage à ta beauté.

Michael remarqua enfin une chose étrange: à l’endroit où la boule de feu l’avait frappé, le mur n’avait absolument rien. Preuve évidente que des magiciens avaient aidé à construire le palais solidement. Il s’arracha rapidement à sa contemplation et courut à l’intérieur dans un couloir à l’échelle des gardiens de l’entrée - entendez par là gigantesque - avant de plonger tête la première dans un bassin.

- Ca m'apprendra à courir les yeux en l'air...

Il se sortit rapidement de ce "piège" en maugréant et regarda les différentes issues.
Tout droit, le couloir continuait en direction d’une énorme porte, des gravures de combat entre la Horde et l’Alliance ressortaient un peu du bois grâce à une fine couche d’or pur. Le soleil, arrivant par l’entrée et par une verrière, faisait se mouvoir les combattants avec un jeu d’ombre. Le matin, les ombres de l’Alliance repoussaient la Horde, avant de se faire repousser lorsque l’astre se rendormait.
Au nord-est, le même style de couloir, mais, débouchant sur une ouverture sur une gigantesque cour. Des odeurs printanières titillaient les narines de tout ceux passant ici, se mêlant à d’autres odeurs plus fortes, peut-être les fleurs exotiques des elfes ou les champignons des nains.
L’ouverture nord, plus modeste, dégageait une autre odeur, mais tout aussi agréable. L’odeur des livres, de la reliure, de la magie savamment calculée où s’ajoutait toujours celle de la moins savamment calculée, une odeur de connaissance pour résumer.
Vers l'ouest se dessinaient des rangées de portes avec un nom gravé au dessus. Une de celles-là, ouverte, laissait apercevoir une chambre classique, avec un bureau, un lit (fait, ce qui prouve que ce n'est pas une chambre normale) et une épée appuyée contre une étagère. Ce devait être l'aile où dormaient les résidents du château.
Enfin, au sud-ouest, s'étalait un jardin à perte de vue, le style taillé à l'équerre et à la règle.



Cela avait son charme, mais pour certaines personnes, pour l'humain, c'était bien trop rigide, trop "carré".
Michael courut vers le couloir d'où sortaient les odeurs multiples et variées. Elles titillaient sa curiosité : dans un palais, généralement tout est contrôlé, dosé, mais là non, on aurait plutôt dit que tout était relâché justement.


handra sourit intérieurement à la dernière réplique de Michael. Sans doute, le compliment était sincère. Mais surprendre ce futé en train de se rincer l'oeil dans les douches... ah non, il fallait laver l'affront ! Ou plutôt le sécher à coup sorts de feu...
Le temps que l'elfe y réfléchisse, l'humain avait déjà filé.

Lorsqu'elle passa entre les gardes de pierre, elle sentit une résistance légère dans l'air, comme une barrière invisible qui aurait pris son temps pour l'examiner avant de l'autoriser à franchir le seuil.
Des mots en caractères runiques gravés dans le socle des statues semblaient confirmer la présence d'un sortilège de défense. Shandra aurait bien été y voir d'un peu plus près, cependant Michael risquait de prendre trop d'avance et le palais était immense...
La grande porte dorée au bout du corridor était trop... officielle. Ecrasante, même. Non, le fuyard avait bifurqué avant.
Machinalement, l'elfe passait la main dans ses cheveux encore dégoulinants, ce qui avait pour effet de les sécher instantanément. La lumière descendait à flots par la verrière en forme de coupole et venait frapper un bassin peu profond avant d'aller éclairer les murs immaculés des couloirs. Tout ceci était fort agréable à l'oeil, mais cela ne la renseignait guère sur la direction prise par sa proie.

Elle contourna donc le bassin rectangulaire par la droite, emprunta le second couloir qui se présenta, et se retrouva dans la bibliothèque. En fait, il aurait été plus convenable d'appeler cela un sanctuaire... le sanctuaire de la magie. Et quel sanctuaire !



La pièce occupait une aile entière du palais et des vitraux projetaient des taches de couleur sur les longues tables où traînaient quelques grimoires laissés ouverts par des mages distraits. Une odeur de vieux cuir, de poussière et de chandelle froide flottait dans la salle. Le mélange était un peu entêtant, sans être désagréable.
Shandra longea les tables jusqu'au fond de la bibliothèque. Il était difficile de résister à l'envie de s'arrêter afin de déchiffrer les titres à l'or terni frappés sur les reliures vénérables. De grands secrets se trouvaient tapis là, entre les pages jaunies, lovés dans les rouleaux soigneusement étiquetés et empilés sur ces étagères. Il n'y avait qu'à tendre la main pour les réveiller.
Ce fut d'un pas pressé que l'intruse gravit les marches d'un escalier qui menait à une galerie en surplomb.



De nouveau, des travées entières d'ouvrages faisaient tout le tour de la salle. Penchée sur la balustrade, l'elfe vérifia à nouveau que Michael ne s'était pas tapis entre deux tables en bas avant d'explorer cet étage. Outre des écrits, il y avait aussi des instruments étranges dont l'usage lui échappait complètement. Ces enchevêtrements de boules de verres, de cercles de cuivre et de lentilles de cristal lui firent froncer le nez avec méfiance. Un filet de fumée verdâtre malodorante filtrait d'un rideau mal ajusté sous une petite arcade. On entrevoyait divers alambics et cornues qui se battaient en duel avec des plantes en pots assez envahissantes dans une pièce assez sombre.


* la salle d'alchimie* conclut Shandra.
Elle ne tenta pas d'entrer car, rien qu'à l'odeur, elle se doutait que n'importe qui aurait reculé le plus loin possible de cet endroit, qu'il soit poursuivi par une furie incendiaire ou pas.
L'elfe alla donc fureter entre les travées.


- Hum... je peux vous aider, jeune fille ?

Cette voix sévère la fit se redresser assez brusquement alors qu'elle était occupée à regarder derrière un buste en marbre. Elle leva les yeux, s'attendant à découvrir un géant de trois mètres de haut dans son dos, puis elle baissa le nez pour obtenir une vue plongeante sur la calvitie bien avancée d'un nain dont la barbe, par quelque ironie, serpentait sur le sol jusqu'à assez loin derrière lui. A son pince-nez, Shandra déduisit qu'il venait de sortir du laboratoire alchimique.

- Heu... non... Je... je ne fais que passer.

Et, rouge pivoine, elle fila avant que d'autres questions aient pu venir ajouter à son embarras.
L'elfe avait encore la pointe des oreilles écarlate en repassant à coté du bassin peu profond à la croisée des couloirs. Dans son émoi, elle faillit bien y mettre les pieds.
Il y avait encore trois directions possibles... et même quatre si on comptait la grande porte dorée. Avec un soupir, Shandra tourna dans le corridor nord-est quelle avait dépassé tout à l'heure.

Une porte voûtée ouvrait sur un grand cloître entre les colonnes duquel on apercevait un grand jardin sauvage. D'autres portes s'ouvraient sous ce cloître. Autant d'échappatoires possibles pour son fuyard.
Avec une moue agacée dont le pli se précisait d'instant en instant, Shandra se glissa entre deux piliers puis s'engagea dans une étroite allée aux pavés irréguliers sertis de mousse, l'oeil à l'affût...


ichael déambulait tranquillement dans un écosystème à échelle réduite. Humant des fleurs étranges au pied d'un arbre avant de monter dans ce dernier, mâchonnant un brin d’herbe en traversant une minuscule clairière, allant voler avec les dieux, non pas avec des années de croyance acharnée, mais simplement avec un champignon bizarre à chapeau bleu. Il se promit la migraine passée de ne plus jamais essayer cela et repartit à la découverte de cette cour.

Il s’était bien fourvoyé en pensant que ce n’était qu’un simple jardin: cela ressemblait plutôt à un tableau grandeur nature de la nature (justement ) à son état primaire, sans aucune transformation humaine, si l’on excepte la limite des murs autour. Une forêt poussant sans contrainte, abritant sous ses branches diverses plantes et animaux, une petite colline surplombant l’ensemble et offrant une vue imprenable sur ce quartier du palais... Une cour rendant sa place à la nature, chose qui ne se faisait que trop rarement dans ce monde.

Michael songea que se reposer là devait être bien agréable, mais il se demanda aussi la manière de se servir tout de même de cet espace. La réponse prit forme par un coup de corne dans l’arrière-train, faisant monter le jeune humain à une vitesse assez impressionnante dans le vénérable chêne en face de lui. Michael se retourna furieux et vit le responsable, un cheval, tout ce qu’il y a de plus banal. Mais des grattements lui firent baisser les yeux. Des tigres blancs essayaient de monter à l’assaut de son perchoir, en montant……sur des machines à vapeur. Dans les airs, des griffons se rapprochaient dangereusement en décrivant des spirales.


- Ah d’accord, en fait c’est ici que l’on élève les montures, c’est vrai que ça doit être le meilleur endroit pour elles…sauf les machines à vapeur, mais peut-être aiment-t-elles aussi la nature après tout.

Mais il ne s’attarda pas trop longtemps, les animaux ne semblant pas trop apprécier l’intrus, et les tigres commençaient à grimper un peu haut à son goût. Il sauta d’arbre en branche et s’en fût vers le palais passant au-dessus d’un elfe allant s’occuper des montures. Heureusement pour l’humain, il ne l’avait pas remarqué, trop concentré sur la tâche qui l’attendait.
Michael s’éloigna alors, profitant d'une branche un peu plus longue pour replonger à l'abri de la nature. Bien en sécurité dans l'ombre, il attendit que l'elfe disparaisse complètement de son champ de vision avant de se faufiler, aussi souple qu'un chat dans l'obscurité du couloir...avant de replonger dans le bassin central.


- ...toi...tu m'en veux.

Il pataugea, laissant de grosses flaques et produisant un curieux bruit dans le couloir en direction du sud-ouest, vers un autre jardin. Mais un véritable cette fois-ci : aucune herbe ne dépassait l’autre, comme au garde-à-vous, et chaque fleur semblait à sa place dans un ensemble harmonieux. Michael avança dans l’allée principale, oubliant totalement le danger qui planait non loin de la sous la forme d’une elfe brûlante, plutôt occupé à trouver le meilleur coin au soleil pour sécher un peu.


Dernière édition par le Mar 27 Juin à 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michael
Soldat


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Mar 27 Juin à 20:22

'allée se poursuivait, relativement rectiligne, longeant un mur de pierre envahi de lierre. Des arbres aux branches folles qui n'avaient jamais dû connaître les ciseaux d'un jardinier se penchaient par-dessus ces ruines de quelque ancienne bâtisse, tels des vieillards curieux, et une brise légère agitait les longues barbes de mousses mêlées à leurs épaisses frondaisons.

Les pavés disparaissaient peu à peu sous l'humus et le tracé de l'allée se faisait plus fantaisiste, multipliant les tours et détours entre les portions de mur encore debout. A un endroit, le chemin se glissait sous une arche à demi voilée par les plantes grimpantes qui cimentaient les moellons entre eux, efficaces remplaçantes des joints depuis longtemps effrités.
En fait, cet endroit ne ressemblait guère à un jardin normal...



Poussée par la curiosité, Shandra écarta le rideau de lierre et passa l'arche solitaire. Le chemin s'étrécissait encore et devenait une sente tapissée de feuilles mortes, tortueuse, dessinée au gré des accidents du terrain et de la végétation assez envahissante. Les branches formaient une voûte ombreuse au-dessus de sa tête.

Le sentier était balisé par des pierres blanches disposées de part et d'autre. Un coup d'oeil avait suffit à Shandra pour reconnaître les symboles elfes qui y étaient ciselés : c'étaient là des pierres de "clôture" qui délimitaient souvent des passages sûrs au sein de zones qui l'étaient beaucoup moins... Des frôlement dans le sous-bois laissaient deviner quel péril pouvait rôder ici et la visiteuse prit soin de ne pas sortir du chemin.

Un éperon rocheux pointait au-dessus des arbres à quelques distances. Des griffons tournoyaient autour avec une certaine agitation.


- On dirait qu'ils ont été dérangés par un intrus... Il ne manquerait plus que Mich ait fini déchiqueté à coups de becs et de serres ! C'est encore moi qui serait responsable, bien entendu...

Shandra accéléra le pas et parvint à l'orée du bois. Le sentier descendait vers une prairie assez vaste dont les vagues vertes venaient lécher la base des murailles. Quelques chevaux se tenaient au bord d'un petit plan d'eau dont le trop-plein devait alimenter les douves.
Un ponceau de bois bondissait par dessus un ruisselet qui courait dans les hautes herbes. Le chemin finissait entre les colonnes du cloître, elles aussi frappées des runes protectrices.



Arrivée là, l'elfe s'arrêta, perplexe. Où est-ce que l'humain avait bien pu avoir la fantaisie de se fourrer ?


- Je devrais pouvoir le repérer d'en haut...

Elle fit un tour sur elle même, comme pour amorcer une danse, et les pans de son manteau s'enflèrent, l'enveloppèrent tels une brume qui se résorba sous la forme d'un faucon noir aux yeux d'or. L'oiseau prit son vol, non sans s'assurer qu'aucun griffon ne lorgnait de son côté. Il atteignit rapidement une altitude suffisante pour embrasser d'un regard l'ensemble du palais.
Quatre grandes ailes se rejoignaient, formant une croix. Un grand dôme s'arrondissait à leur intersection et de sveltes tourelles coiffées d'ardoises bleu nuit marquaient les points cardinaux. Une haute muraille parfaitement circulaire délimitait quatre vastes cours.
L'ensemble avait la géométrie d'une croix ancrée superposée à un cercle.
Une croix ancrée ? Ah, mais c'était donc le palais templar !



Avec confusion, Shandra se rappela le météore qui avait heurté le mur près de l'entrée. A dire vrai, elle aurait couru après Michael même s'il s'était précipité tête baissée dans une des forteresses de la Crypte. Sans réfléchir, en somme.

Les taches colorées des massifs de fleurs s'entrelaçaient harmonieusement dans un jardin-cloître à gauche de l'entrée du palais, soulignant les allées blanches, et des arbustes taillés créaient des alcôves végétales où on pouvait à loisir s'installer sur des bancs de pierre judicieusement placés là, à l'ombre des buis. Fontaines, bassins... les lieux invitaient à la réflexion et à la méditation.
Le faucon gerfaut se décala un peu vers la cour qui se trouvait dans le quadrant ouest. Les verrières de vastes serres qui venaient s'appuyer contre les murs étincelaient au soleil. Cet espace avait l'air d'être surtout réservé à des cultures plus utiles que les fleurs et les arbustes décoratifs.

Un mouvement attira de nouveau l'oiseau vers le jardin. Shandra eut tout juste le temps d'entrapercevoir une tignasse blonde qui disparut bien vite sous le cloître, sans doute pour s'engouffrer par une porte.
Le faucon descendit en piqué mais Michael avait déjà eu le temps de prendre le large lorsque sa poursuivante reprit son apparence habituelle et se précipita sur sa piste.


ichael, pour ne pas changer, courait dans un nouveau couloir, un couloir s'approchant plus du centre du palais cette fois et devenant de ce fait de plus en plus lumineux à cause des vitraux au plafond.
Un bruit le fit se retourner, pour ne pas changer non plus, Shandra n'était pas trop loin derrière. L'humain s'autorisa un petit sourire: depuis le début il maintenait la distance durant cette "visite", elle n'était pas prêt de l'attraper.
Il tourna pour suivre la courbe du couloir. En levant les yeux on pouvait apercevoir un gigantesque dôme avec vitraux inondant de lumière les murs à proximité, des murs au centre du palais.


- Faudrait passer là-dedans après, tu ne penses pas ?

Une simple augmentation de la température ambiante le fit tourner pour passer une porte située dans un autre prolongement. Il n'eut pas le temps de remarquer un dessin sur la porte représentant un tonneau et une serrure très épaisse en métal comme le reste de la porte d'ailleurs. Une inscription était aussi marquée: "rentre ici à tes risques et périls, pécheur". Sans tenir compte de tout cela il plongea à l'intérieur et percuta une représentation grandeur réelle de l'image sur la porte. Le tonneau se fissura légèrement alors que Michael basculait au dessus.
Ici, régnait une odeur douce mais amère, une atmosphère feutrée, mais qui pouvait se transformer à tout moment à cause du contenu de la barrique qui coulait dans la gorge du fuyard. Il avait trouvé la réserve d'alcool, mais aussi le lieu de fabrication. Et on devait avouer que les templiers avaient du talent pour cela.

Mais Michael s'arracha rapidement au liquide, ressortit à toute vitesse, croisant une Shandra qui n'eut pas le temps de réagir et reprit son rôle de fuyard. Droite, droite, gauche, porte, il rentra et manqua s'empaler sur une lance dans un râtelier. Pivotant, il remarqua la profusion d'éléments de combat divers et variés. Masses, haches, hallebardes, arcs, arbalètes, fléaux, bien sûr la fameuse épée chère à tous les guerriers. Par contre les éléments de protection étaient d'une seule sort:, des casques classiques avec un bout de métal couvrant le nez, un ensemble en cotte de mailles recouvert d'une livrée arborant une croix rouge flamboyant.
Une des salles où étaient entreposées les armes des guerriers qui vibraient tous de l’excitation du combat.

De nouveau il changea d’endroit, se retrouvant à l’air libre. Une nouvelle cour s’offrait à ses yeux, mais beaucoup plus spartiate que les autres. Ici, on n’avait pas le temps de se reposer, ni de se laisser distraire. Au centre se tenait une assez grande arène de sable, et au centre de cette terre, une petite flaque de sang, chose très courante sur le champ de bataille, autant s’y habituer tout de suite. Un peu plus loin, se trouvaient plusieurs mannequins de bois entaillés de toutes parts, à terre se trouvaient quelques bouts leur appartenant.



Un peu plus loin, une sorte de petite maison sortait du mur d’enceinte. Une douce musique en sortait, troublée quelques fois par des rires d’hommes. Après l’effort, c’était le repos du guerrier. Michael avait vraiment envie de se reposer comme eux avec Shandra, mais il savait bien qu’il avait une visite à terminer.
En se retournant, il vit l’elfe débouler, mais aussi la décoration sur les murs de l’enceinte. Des armures, armes exotiques, fourrures de loups-garous, des peintures tribales arrachées à la Horde, des fresques des chevaliers, des histoires ; des contes ; des légendes. Michael se demanda si les Klones étaient aussi contés dedans.


out en galopant derrière Michael - qui, décidément, filait vite pour un humain -, Shandra put remarquer que les frises sculptées sur les murs du couloir principal dans lequel ils avaient débouché semblaient reprendre toutes la même devise dans l'ensemble des langues et des écritures du Lorndor.
* bah, encore une histoire de divinité et tutti quanti * pensa l'elfe avec un frisson le long de l'échine.
S'il y avait bien une chose capable de la faire fuir à toutes jambes, c'étaient les mots "culte", "vénération" et "rituels".
Elle perçut une vague odeur d'alcool, de nourriture, accompagnée de bruits chaleureux étouffés par la distance.

* ah, voilà qui est déjà mieux ! *
Ce joyeux mélange ne pouvait provenir que d'une taverne animée... un temple dédié à une autre sorte de culte, en somme. Mais tant que la divinité restait dans la catégorie "comestible"...

* tsssssk ! Voilà bien des pensées hautement elfiques ! * se morigéna Shandra, non sans une pointe d'amusement.

Michael repassa juste sous son nez à la vitesse d'un lièvre pourchassé par une meute de gnolls. Il dérapa sur les dalles noires et blanches dont certaines portaient l'emblème templar puis s'engouffra par une porte de bois massif avec une incrustation métallique en forme d'épées croisées.
Chaque porte de ce corridor interminable présentait un symbole semblable qui énonçait clairement la fonction de la pièce attenante. Dans les rares zones d'ombres que n'atteignait pas la lumière des vitraux à cette heure du jour, le métal argenté luisait faiblement sous l'effet de quelque sortilège. Même dans le noir, impossible de se tromper... à moins de revenir tout droit (ou plutôt en zigzags) de la taverne.

L'elfe rentra à son tour dans la salle d'armes et l'éclat inattendu du soleil qui filtrait par une porte ouverte au grand la fit cligner des yeux. Deux marches à descendre, et on se retrouvait à nouveau à l'air libre, dans une vaste salle d'entraînement avec le seul ciel pour plafond.
Une lance avait été laissée sous un appentis, entre deux râteliers à foin. Lors des exercices montés, les destriers de guerre pouvaient être menés ici depuis l'autre cour, ou directement depuis les écuries par quelque passage souterrain. A la réflexion, toutes les zones du palais qui paraissaient si cloisonnées devaient communiquer par en dessous. Qui sait, peut-être y avait-il des tunnels à quelques mètres sous ses pieds ? Des tunnels par lesquels des wagonnets gnomes filaient d'un entrepôt à l'autre à la lueur des torches. L'idée était amusante, et pas si folle que ça: n'était-ce pas une rampe lisse qui s'enfonçait entre deux murets jusqu'à une grille dont la partie haute arrivait à peine au niveau du sol, à un jet de pierre de là ?


- Ingénieux, murmura Shandra en saisissant la lance oubliée.

Un geste de la main, et la pointe d'adamantium s'enflamma.


- Hey, Mich ! Pare celle-la !

Le projectile fusa, assez près pour lui roussir le poil, mais pas assez pour le toucher.

- Pfff, facile ! Tu perds la main ou qu... Mince, où est-ce qu'elle est passée ?

Pendant que Michael regardait la lance qui vibrait encore, plantée dans le sol, Shandra s'était déplacée derrière une série de hautes palissades qui délimitaient des couloirs longs d'environ cent-cinquante mètres. Des cibles criblées d'impacts de flèches ou d'armes de jets diverses étaient posées tout au bout de chaque cul-de-sac. Les murs de planches étaient censés protéger ceux qui pouvaient passer à côté, mais quelques traits avaient réussi à se ficher jusque dans une girouette en bois à une distance assez remarquable... et à l'exacte l'opposée des cibles officielles. Un malheureux mannequin de bois pivotant avait aussi fait le frais de cette séance de tir agitée. Et que dire de son voisin qui fumait encore ?
* pour une fois, ce n'est pas moi * songea l'elfe, à deux doigts de s'esclaffer tout fort.
Un mage de l'eau avait aussi du faire des siennes car elle dut patauger dans de larges flaques d'eau boueuse que le sable blond n'avait pu absorber. Jusqu'aux bancs le long du mur qui étaient trempés en dépit du beau ciel bleu.
Shandra jeta un coup d'oeil à l'angle de la palissade avant de sauter par dessus la barrière de bois qui faisait le tour de l'arène centrale... puis de fondre sur Michael selon la subtile technique du tauren qui charge. Le choc fut moins rude qu'avec une bête à cornes, mais les deux chiens fous roulèrent au sol dans un grand nuage de sable. La suite eut toutes les apparences d'une bataille de chiffonniers.
L'elfe, hirsute, couverte de poussière, était occupée à écraser le nez de Michael dans le sable, tout bonnement assise sur lui pour l'empêcher de bouger, lorsqu'une volée de rires et de sifflets la fit se tourner vers l'angle nord-ouest de la cour. Une avancée des bâtiments était percée de fenêtres en demi-cercle placées plus bas que les grandes croisées en ogives avec vitres ou sans qui ornaient les autres façades. Un toit d'ardoises bleu nuit descendait assez loin pour maintenir le large perron en terrasse au sec les jours de pluie. Et il y avait bien une demi-douzaine de templiers accoudés aux fenêtres ou assis sur les marches...


- M... Flûte...

- Mffkeskiya ?

- Nan rien... on s'est juste donnés en spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
michael
Soldat


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Mar 27 Juin à 20:22

ffectivement, il était fatigué, effectivement il avait bien envie de s'endormir par terre, et effectivement il appréciait Shandra. Mais pas quand elle lui écrasait la tête dans le sable, le laissant à peine respirer. Il se releva légèrement et plaqua ses deux mains sur le sol.

- M... flûte...

- Mffkeskiya ?

- Nan rien... on s'est juste donnés en spectacle.

A ce moment-là, la tortionnaire relâcha un peu sa prise, et Michael profita de cet instant pour tendre ses bras, coupant de ce fait Shandra de ses appuis avant de rouler sur le côté avec elle.

-Ben voila spectacle terminé.....et tu voulais dire quoi par "spectacle" ?

Elle leva simplement le doigt vers ce qu'elle entendait par spectacle... ou plutôt public. Michael étouffa un juron.

- Vous vous êtes pas gênés pour nous regarder ma petite am.....non ? Mon am...non plus ? Cette inconnue et moi quand on ne s'y attendait pas. Vous n'avez rien à faire là !

- C'est peut-être notre palais quand même ?

- Euhhh...vous marquez un point, là.

- Je crois que nous allons vous indiquer la sortie, la messe va bientôt commencer et les étrangers ne sont pas admis durant ce moment.

- J'aimerais juste visiter encore quelque chose...possible ?
- Non.

- Tant pis.

Il aida la belle elfe à se lever et, dès que les templiers furent tous rentrés, l'entraîna rapidement dans un couloir.

-J'ai juste envie de voir comment est la chapelle. Je ne suis pas croyant mais curieux…, ajouta-t-il en voyant la tête de Shandra.

De toute façon personne ne pourrait le faire changer d'avis, il reprit donc le chemin qui l'avait conduit jusqu’ici et suivit les lourdes colonnes soutenant le dôme jusqu'à arriver à la gigantesque fresque ornant la non moins gigantesque porte.


- Ca va être dur à pousser....

Mais, étrangement, à peine eut-il posé sa main qu'elle s'ouvrit sans aide. Une magie devait sûrement faire cet effet. Et c'est un déluge de lumière qui accueillit les deux intrus. La luminosité provenant des ouvertures du dôme se réfléchissait sur des miroirs, disposés dans le but de faire converger toute la luminosité de la salle en un point au fond. Une gigantesque statue, de même envergure que les deux gardiens de la porte mais plaquée or (effectivement, simplement plaquée, les matériaux comme le fer et l'acier permettent de mieux tenir et représentent mieux le côté guerrier. Jahael ne voudrait pas avoir une statue fragile). Chaque dorure était embellie par chaque rayon de l'astre du jour, faisant un jeu d'ombre ou, au contraire, la faisait disparaître totalement.
Le reste de la chapelle n'était pas en reste non plus, le rez-de-chaussée accueillait tous les sièges, les autels réservés aux divinités de chaque race (mais bien plus petits que celui de Jahael tout de même). Les armes et objets destinés à être bénis étaient posés sur le côté droit, attendant eux aussi la messe.
Sur une mezzanine en surplomb régnaient en maîtres les statues de héros de l'Alliance, les apôtres, les grands chefs nains, elfes, humains, ou gnomes qui avaient voué leur vie pour combattre la Horde. Une statue se détachait d'ailleurs du lot, représentant un nain sur une estrade. En dessous était marqué "Ci-gît Pingu, plus grand râleur de Lorndor".


*Enfin un dieu qui a un peu d'humour*
- Je ne regrette pas d'être venu, même si cela ne me donne pas vraiment envie de croire en un dieu ou autre chose de ce style....Je vais être foudroyé sur place moi.


n a eu l'air fin, tout à l'heure, marmonna Shandra d'un air grincheux. Il n'y a que toi pour m'embarquer dans des trucs pareils, hein ! Et moi je suis comme un mouton qui...

- Merveilleux, ça fait presque deux râleurs au même endroit !

- Comment ça, presque ?

Un coup d'oeil à l'épitaphe lui fournit sa réponse.

- Ah...

Cela ne l'empêcha pas de faire le tour des lieux avec un certain sans-gêne, le nez en l'air, un oeil fixé sur la porte par mesure de précaution.
Si l'architecture du palais laissait paraître une certaine rigidité -rigidité adoucie par les savants jeux de lumières mis en place dans le plus humble des corridors- avec ses bâtiments taillés à l'équerre, ses plans géométriques et ses effets de symétrie, la chapelle, bien qu'étant l'unique salle circulaire, ne faisait pas exception. L'endroit donnait une impression de majesté assez sévère... quasi écrasante, comme si on avait voulu rappeler aux fidèles qu'ils n'étaient que poussière...


- Voilà pourquoi j'essaye toujours d'éviter les lieux de culte...

Une double ligne de colonnes délimitait une longue travée centrale qui aboutissait à une imposante statue dorée.
Tout en se dévissant la tête afin de suivre la courbure finale des colonnes qui se rejoignaient tout au sommet de la coupole et servaient ainsi de cadres à des vitraux d'une taille spectaculaire, l'elfe vint toiser la divinité consacrée du palais, les poings sur les hanches.


- Intéressante conception, tout de même... hautement symbolique. Toute personne arrivant dans le palais doit obligatoirement passer près de la chapelle, et surtout si elle veut atteindre l'aile où se trouvent les salles dédiées à la guerre ou la taverne... Idem pour gagner la bibliothèque. Parce que couper par l'endroit où sont parquées les montures, c'est un tantinet risqué. Cela doit signifier que l'esprit doit être purifié avant d'avoir accès au savoir (et à plus forte raison avant de faire couler le sang ou la bière dans l'aile nord-ouest). Il n'y a bien que l'aile où doivent se trouver les salles diplomatiques à laquelle on peut accéder par les jardins. Sans doute pour ne pas heurter les diplomates extérieurs, au cas où ils auraient d'autres croyances. Qu'est-ce que tu en penses ?

- Heu...

- Oui, moi aussi je préfère quand la taverne est à l'entrée. Et puis la diplomatie va beaucoup plus vite une fois que les ambassadeurs ont dû faire honneur à six ou sept tournées générales.

Les deux compères s'esclaffèrent mais continrent bien vite leur hilarité. Le dôme amplifiait le moindre chuchotis de façon étonnante.

- Bon, il va être temps de décamper.

Ils redescendirent l'allée principale. Au pied de chaque colonne se trouvait une belle vasque de pierre blanche emplie d'eau qui non seulement formait un miroir liquide supplémentaire afin de capter et multiplier le moindre rai de lumière, mais devait aussi avoir une quelconque utilité rituelle.

Soudain, Shandra fit un détour afin d'examiner un pilier tronqué près de la sortie.


- Mais qu'est-ce que tu fais ?

L'elfe pouffa.

- Viens voir.

Le pilier était creux, avec un couvercle solidement cadenassé percé d'un trou.

- Regarde ce qui est écrit dessus... "Bakchich (au nom de Jahael °o°)"

Shandra s'étrangla à demi en essayant de contenir son fou rire.

- Tu sais quoi ? Mon estime pour eux vient de encore de monter de cinq crans.

Michael attendait près de la porte qui s'était rouverte au grand sans souci de discrétion.
L'elfe fouilla dans ses poches.


- Bon, bon, c'est tout ce que j'ai, fit-elle tandis que quelques pièces allaient tinter au fond du tronc. Mille excuses pour le dérangement, votre mirifique altitude divine et blablabla et blablabla.

Elle sortit à reculons avec moult révérences exagérées, ce qui faillit la faire basculer dans le bassin placé au carrefour des couloirs.

- Allez, retour à Kyrandia... après tout ça, je prendrais bien un bain... Un seul commentaire et je grille jusqu'au dernier cheveux sur ta tête, compris ?

Michael sourit puis s'éloigna vers la sortie en sifflotant, suivi par l'elfe qui tentait désespérément d'ôter la poussière de ses vêtements.




Et voilà, nous devons laisser là nos deux guides, puisque la visite est terminée.
En sus des esquisses trouvées dans le journal, j’ai fait quelques recherches afin d’adjoindre des plans simplifiés du palais dans un souci de clarté. Ainsi, chacun pourra s’amuser à reconstituer l’itinéraire des deux protagonistes de ce récit.


Et vous ? Avez-vous des souvenirs à partager ?


~Le Gardien des mémoires~




Ce travail est le fruit de la collaboration entre deux imaginations un tantinet survoltées :
[Klone]Shandra (
texte, illustrations et mise en forme)
[Klone]michael (
texte et avis divers ^^)

Nous espérons que ce récit vous a plu Wink
(et surtout que vous avez réussi à aller jusqu'au bout Mr. Green)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amon
Foutu Modé
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 31
Date d'inscription : 04/10/2005

MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   Mer 5 Juil à 0:25

Les projets finissaient de s'accumuler sur la table du jury. Au même moment venaient d'être imprimées les affiches annonçant la fin de ce concours. Le lieu venait d'être choisi et les bases du futur palais établies. Les résultats n'allaient pas tarder à se faire connaître.

Citation :
Lorndoriens, Lorndoriennes, architectes, architectes,
le concours se clôturera le 12 au soir. Les derniers projets seront acceptés le 10 à minuit. Ce soir là est organisé un Grand Banquet auquel sont conviés tous les participants à ce concours.
Nous nous verrons le 12 au campement templier.
Le Jury.

_________________
amon, templier, porteur de la mémoire des LGNL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concours d'Architecture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours d'Architecture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Journal]Architecture de l'Aventure.
» Recherche un livre sur l'architecture
» [Projet] Mod arabe et architecture marocaine
» Comment comprendre le Forum Nain: ici architecture!
» L'architecture 2D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Templiers :: Antre du RP :: Taverne-
Sauter vers: